Et c’est ce qu’on me dit constamment,tout ça parce que j’ai les « petites vacances » de la Toussaint, de Noël, de Février etc… Donc oui bon, j’admets, c’est cool les ouacances, hachement cool même…

  profzoom.jpg

La suite !

J’ai la sécurité de l’emploi : le chômage ne passera pas par moi et par la crise qui court, fait quand même bon être fonctionnaire. Je précise toutefois que je la paye la sécurité de l’emploi, mon salaire, c’est quand même pas Byzance ! Et pourtant, j’en ai passé du temps sur les bancs de la fac ! J’ai des horaires fantastiques. Oui c’est vrai dans un sens, je finis jamais après 17h30 sauf les soirs de conseils de classe et ceux de réunions parents/profs. D’ailleurs, si il y a des parents parmi vous, j’en profite pour vous dire ; soyez sympa, respectez les heures de rendez-vous qui vous ont été donné, parce que poireauter jusqu’à 20h00 au bahut pour attendre une mère qui vient pas parce qu’elle a décidé que finalement non, faisait trop froid et qu’elle n’avait pas le temps, ça nous met un chouïa de mauvaise humeur (oui, c’est du vécu). Autre chose, ne nous raconter pas vos vies. On est prof pas psy. La mort du chien Rantanplanplan a certainement beaucoup affecté votre fiston chéri mais nous on en est pas si sur, votre fils il est peut être juste en pleine crise d’ado, non ? Je disais donc, je finis tôt en général. Et je ne fais pas 35 heures devant élèves (et heureusement parce que sinon je vous assure que les profs finiraient tous en hôpital psy). Mais je dois aussi bosser le soir et le week end, parce que les copies, je peux pas les corriger pendant que je fais classe et préparer les cours non plus je peux pas. Donc le soir, emmitouflé devant Desperate Housewiwes (voilà pourquoi je regarde des séries au lieu de bouquiner tranquillou dans mon lit des trucs sérieux, parce que ça me permet de faire deux choses à la fois, la bonne excuse), je déchiffre des hiéroglyphes et j’apprends ainsi que les Egyptiens irriguent leurs champs avec des pourceaux (ah bon ?), que le Nil se jette dans la Mer Rouge, que Churchill était un super pote d’Hitler (ça fait des années que Churchill doit se retourner dans sa tombe si vous voulez mon avis), qu’Hitler est toujours en vie quelque part (réincarné en terroriste afghan peut être ?), et j’en passe. Résultat, je m’interroge sur l’utilité de mon métier, sur mes capacités à transmettre et je passe des heures à essayer d’inventer de nouvelles entrées ludiques pour (enfin) intéresser les schtroumpfs. Je prépare des cours merveilleux que certaines (pas toutes, hein, quand même) plomberont en 10 minutes m’obligeant à faire le flic pendant 55 minutes (bah oui, un cours ne dure pas une heure mais 55 minutes) : Adel tais toi, Bader qu’est ce que je viens de dire, Ismaël, sors ton livre, Mohammed où est ton travail, etc… que du bonheur, j’vous dis ! Je grogne et je ronchonne mais au fond, j’adore mon job et je ne l’échangerais pour rien au monde et surtout pas pour celui de mère au foyer ;)