desorangespleindorangesdecouleurorange189.jpgMes p’tites poulettes et mes p’tits zoziaux (ouaip aujourd’hui c’est ambiance basse cour à la maison !),

Comme vous le savez tous, Betty déménage et chose impensable, impardonnable, inimaginable, Orange (mon cher ami, inséparable ami qui me permet d’être relié au monde et d’écrire mes conneries) n’est pas capable (Orange est incapable, this is a scandale !) de me déconnecter ici et zou tout de suite comme ça, avec une baguette super magique aux supers pouvoirs de me refourguer une connexion dans nouvelle appart’. On est en 2008 presque 9 (2009, enfin) et « ça, c’est pas possible » qu’elle a osé me répondre la demoiselle chez Orange (je t’en veux pas demoiselle, hein, y’a rien de personnel). Et comble du comble, elle a osé ajouté « faudra attendre deux ou trois jours ». Là, je me suis dit qu’il fallait qu’on cause avec la demoiselle de chez Orange et ça a donné en gros ça.

Lire la suite »