Mon plus beau cadeau...c'est toi dans Betty a ses vapeurs : humeurs et sauts d'humeur cadeauVous pensiez trouver ici une déclaration, ma déclaration à celui qui rend ma vie plus jolie, à celui que j’admire, à celui qui me fait frémir (ne rougis pas « mon amant chéri »), et bien non, pas exactement…

Lundi soir, cadeau de Noël de mon amant chéri, une superbe bouteille de champagne accompagnée d’une phrase adorable « Je me suis souvenu que c’était ton champagne préféré. » Baisers tout doux. Je fonds comme de la guimauve. J’apprécie l’attention. Il s’est souvenu et ça, déjà, c’est très très bien. Pour mon amant chéri « Aubade » est une marque de sanitaires très onéreuse donc … Pourtant j’aurai rêvé d’un cadeau Aubade, pas une baignoire, non, l’autre « Aubade ».

Mardi d’ennui, j’attends le train. Je me pose la question : pourquoi les hommes ne savent-ils pas faire de « vrais » cadeaux, emballés et avec un joli noeud dessus et un joli présent dedans, un cadeau mûrement réfléchi choisi dans la nombreuse liste des souhaits émis par madame de façon plus ou moins discrète. Oui, pourquoi ?

Ne trouvant point de réponse satisfaisante à cette épineuse question, je décide d’envoyer cette question à toutes mes copines, afin de recueillir leurs avis éclairés. Après tout, il doit bien y avoir une explication simple et claire à ce curieux phénomène…(oui je m’ennuyais vraiment beaucoup dans cette gare pleine de courants d’air)

1ère réponse reçue quasi immédiatement : « je sais pô ». Ben oui, merci Valérie, on avance avec ça ! Dame Val ajoute quelques minutes plus tard « radin ? ». Explication refusée. Pas « mon amant chéri ».

2ème réponse (rapide elle aussi) : « ha ben moi, je connais pas ce problème ! » Je squezze et ravale la remarque acido-jalouse qui me brûle la langue.

3ème réponse reçue pendant la lecture de la précédente : « Parce que c’est pas le bon, change d’homme ! » Euh bof, j’ai pô envie de changer de chéri, juste envie d’un cadeau sous le sapin. Ouh la la terrain dangereux.

Mes copines n’avaient donc aucune réponse ?

4ème réponse : « Suis dans le même cas que toi, alors je te retourne la question » . Pauvre Nat’, je compatis, zoup on retourne la question comme une crêpe mais nous n’avons toujours aucune réponse.

6ème réponse : « Pour eux te faire l’amooooouuuur est le plus beau des cadeaux. » Merci Mel mais l’explication serait valable si je ne m’envoyais en l’air qu’à Noël… Je vois la vie en rose bonbon, c’est donc Noël tous les jours ? Ah ça change tout alors… Non en fait ça ne change rien.

7ème réponse : « Ils ne s’aiment pas donc ils ne savent pas aimer. » Freud sort du corps de Natacha tout de suite !

8ème réponse : ‘Les hommes viennent de Mars ! » Chris a bien appris sa leçon. Et si les hommes redescendaient sur terre? Une fois pour toutes, messieurs, à Noël, vos femmes attendent un cadeau, même un petit. Sont à proscrire aspirateur, robot ménager, fer à repasser sauf si l’objet sus mentionné vous a été expressément demandé.

9ème réponse : « L’homme dira qu’il a du mal a exprimer ces sentiments, je traduis : ça me fait ch… d’aller te choisir une merde. J’aime pas Noël ni les magasins ». Ah je sens que nous nous approchons de la vérité… Bravo tata Valoche ! Nous pourrions même ajouter que monsieur n’aime pas les magasins sauf Décathlon (si c’est pour s’acheter quelque chose pour lui) et Mr Bricolage et consort où il peut faire étalage de son savoir en matière de vis et perceuses devant moi pauvre petite créature innocente et surtout hérmétique à tout ce qui s’apparente à un marteau (je t’aime Chéri, c’est juste un post pour faire rire la galerie, tu sais…).

Il me faut poursuivre mon enquête. Jailli alors de mon cerveau congélé (2h d’attente sur le quai de la gare en décembre, je hais la sncf) une idée lumineuse : je me dois, dans un souci d’équité de poser la question aux hommes. Chose pensée, chose faite.

Les réponse tardent. Ils sont prudents ces hommes…ne pas se mouiller.

Seb tente : « les femmes sont d’éternelles insatisfaites donc on s’adapte ». Drôle de politique : je sais que mon cadeau ne te plaira pas dans 80% des cas et que tu vas bouder ou l’échanger et là JE vais bouder donc je ne t’offre rien et tu vas bouder. Ouais bof, ce doit être de la logique masculine. Pas quelquechose que je maîtrise généralement.

Pierre : « La cadeau, c’est la maitresse qui l’a eu ! » Autre débat.

Bruno : « Vous êtes un cadeau. Comment trouver mieux ? ». Facile. Joli compliment mais…facile !

Je n’avance pas d’un pouce.

Armel propose plusieurs explications parmi les lesquelles je retrouve l’eternelle insatisfaction des femmes, le fait que Noël soit une fête commerciale (ben voyons, les hommes ne disent-ils pas déjà cela pour la saint Valentin, ça commence à faire beaucoup de fêtes commerciales !), la déconsommation (la crise comme explication, c’est tendance). Il ajoute « c’est l’intention qui compte ». Oui mais l’intention ne s’emballe pas avec un noeud rouge, elle, héhé… Aucun cadeau ne sera à la hauteur d’une femme. Le compliment passe, l’explication moins. Il conclut, une femme a déjà tout. Ouaip, ouaip, mais alors pourquoi a-t-elle toujours envie d’un truc ?

Mathieu ajoute que les femmes sont exigeantes. Voilà une vérité. Merci Mathieu mais moi non !

Seul mon ex a su dresser une liste de tout ce qu’il aurait pu offrir à une femme, moi en l’occurence . Il ne me les offrira pas évidemment et il ne me les a d’ailleurs jamais offert (vous avez remarqué, nous ne sommes plus ensemble…). Rageant ! Si j’avais su, je lui aurai demandé de filer ses idées à mon amant chéri…ah ah ah !

Conclusion, je retiens au prochain cadeau, même raté, même minuscule, de pousser des « ah » et des « oh » à profusion pour ne pas décourager pour la suite l’homme-qui-fait-un-cadeau. Je m’emballerai pour un bouquet de poissons frais enrubanné si il le faut, foi de Betty ! Et j’en prends mon parti, les hommes qui aiment faire des cadeaux sont rares et mon plus beau cadeau, c’est lui !